CDI3* de Biarritz : Le dressage dans un écrin

samedi 22 octobre 2011

  • imprimer

16 nations et 98 chevaux, soit deux fois plus que l’an dernier, la sixième édition du CDI de Biarritz confirme que cet événement est en train de trouver sa place sur le circuit international. Grand soleil, cadre magnifique et beau sport avec un Grand Prix bien fréquenté qui voit deux couples Français dans les sept premiers. Deux couples du championnat d’Europe 2011 sont en tête, le Portugais Gonçalo Carvalho et Rubi, vainqueur, et le Britannique Emile Faurie, 2e avec Marquis.

biarritz 2011- largeL

http://www.photo.fr/

biarritz 2011- largeL

http://www.photo.fr/

previous video next video

Le Lusitanien Rubi (Batial) et Gonçalo Carvalho, qui gagnent avec 69,70, avaient terminé 12e par équipe à Rotterdam tout comme leur compatriote Maria Caetano 6e  ici avec Xiripiti, derrière Catherine Henriquet, 5e  et devant Anne-Sophie Serre.Avec Le Guerrier, la Provençale a fait une reprise à 66,38, avec notamment un très bon allongement du pas et quelques beaux instants de passage. Quant à Paradieszauber, il a lui exécuté de bons passages et piaffers et surtout des lignes de changements de pied d’une belle rectitude et amplitude.Malheureusement, il avait commis deux grosses fautes en début de reprise ce quine l’empêche pas de finir à un très honorable 67,38 (dont un 69,14 du juge général Alain Fouarge) et Catherine Henriquet de constater : « Pour la première fois, j’ai pu me servir de mon dos », ce que son grand alezan rend difficile tant il est sur le gaz. Les autres Français, dont Franck Davidet Tout de Suite (13e , 64,72) n’ont pas démérité, même s’il y a eu une grosse déception du côté de Pierre Subileau : Talitie est un peu passée derrière lui et a fait quelques fautes, le cavalier estimant qu’il n’avait pas fait une bonne détente, un point essentiel dans la compétition mais toujours difficile et long à régler. Avec 63,10, il termine 17e derrière Dominique d’Esmé et devant Ludovic Henry avec Nirvana.

Un médaillé d’or de Rotterdam, 2e

Derrière le vainqueur, Emile Faurie avec Marquis Elmegardens (médaillé d’or par équipe à Rotterdam) a semblé monter toute sa reprise sur des œufs tant son fils de Michellino avait l’air chaud. Marquis a d’ailleurs fini par commettre une grosse faute au début de la dernière ligne. Mais passage et surtout piaffer ainsi que les transitions sont d’une qualité qui lui permet tout de même de finir à 69,38. Cependant le couple perd très certainement le leadership de l’épreuve sur cette faute.

Avec deux chevaux assez différents, Umbro assez raidouillard mais bon exécutant et Sancette, plus fin et danseur, l’Australienne multititrée dans son pays et plusieurs fois concurrente aux Jeux olympiques occupe les places suivantes.

Parmi les autres concurrents, on note aussi quelques cavaliers assez capés comme le Polonais Michal Rapcewicz (JEM et 9e  au championnat d’Europe par équipe avec Random) qui présentait ici S. Rappe ou encore Juan Jimenez, ancien membre de l’équipe espagnole avec Guizo et présent à Biarritz avec deux chevaux dont le Lusitanien Raio qui termine 9e . Et puis Carlos Pinto qui, pour son premier GP avec le Lusi Soberano, obtient 64,74 pour une 12e  place, « la chance des débutants », observait modestement le cavalier.

La victoire portugaise dans ce Grand Prix, tout comme celles de la junior italienne Camilla Mauro avec le puissant Santo Stefano Francis et de la Suisse Estelle Wettstein avec son joli poney Nice Blue Eyes,  interrompaient une longue série néerlandaise avec en particulier un triplé de Joyce Lenaerts qui gagne les 5 ans et les 6 ans ainsi que le Saint-Georges avec le kwpn Ubique Beukenvallets (70,97). Dans cette dernière reprise, qui se courait hier, deux Français terminent 3e  et 4e , respectivement Ludovic Henry avec After You (67,34) et Franck David avec Lessing (65,86), ce cavalier se plaçant aussi 5e  avec Rossini. Quant au local Stéphane Mazzaco, il était 9e  avec No Limit.

Alors que le soleil commençait à décliner, les trois premiers du Grand Prix ont offert au public un très sympathique pas de trois au passage, le vainqueur finissant par une très belle pirouette au piaffer.

Toutes les photos sur http://www.photo.fr/

Marie Hélène Merlin

  • imprimer


Société Hippique Française

Petites annonces

Plus de 80 annonces, pour vendre, acheter ou louer !

ecurie
JUMENT GRISE 7ANS PAR GIO GRANNO : x Cruising, très facil...
Déposer une annonce
HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société

L'Eperon Magazine + Cavadeos.com
l'eperon
  • 11 numéros de l'Eperon
  • Le Hors série Elevage
  • Le Guide des Etalons
  • L'accès Gratuit et Illimité à Cavadeos.com
l’intégrale
95€/an
je m'abonne

professionnels

pour une visibilité maximum,
choisissez le

  • Pack PRO
  • à partir de
    29€/mois
picto leperon

+

acces

+

annuaire cheval
Sports Équestres + Cavadeos.com
acces
  • 11 numéros de SPORTS ÉQUESTRES
  • L´accès Gratuit et Illimité à Cavadeos.com
seulement
49€/an
je m'abonne
voir tous les abonnements