Madrid : L’or tombe à l’eau : les explications d'Henk Nooren

jeudi 15 septembre 2011

  • imprimer

Après un démarrage sous les meilleurs auspices, le chemin d’une historique médaille d’or tricolore se révèle tortueux… voire boueux. Si la France se maintient provisoirement sur le podium, la Hollande reprend la main, devant l’Allemagne qui résiste.. ITV d'Henk Nooren

nooren illustr madrid largeL
madrid carsten corradina largeP

www.scoopdyga.com

Carsten Otto Nagel et Corradina

previous video next video

Ordinaire de prime abord, le tracé de Santiago Varela s’est avéré très sélectif. La rivière a fait des ravages. Incluse dans une ligne brisée, six foulées après un oxer carré (d’1,54 m X 1,70 m) et 4 ou 5 foulées à caser dans 20,50 m,  ces 4,10 m appelés par un muret gris avec un œil de bœuf au centre ont été un véritable juge de paix. Plus de la moitié des chevaux ont laissé leur empreinte sur la plasticine ! Un côté hollywoodien qui a fait grincer des dents. Le chef de piste espagnol  qui reconnaissait tout de même « avoir sans doute fait une erreur » s’est engagé à rectifier un paramètre pour garantir « une ligne plus fair » demain. La dernière ligne spa (1,58 X 2,20 m) puis 24,50 m avant le double -  vertical 1,55 m - 7,80 m - oxer (1,50 X 1,70 m) – sur laquelle débouchait la ligne de la rivière s’est révélée également très fautive.  Les couleurs pastels comptaient sans doute autant que les distances. Avec 9 sans-faute au total, cette première manche de la finale par équipe a considérablement rebattu la donne du classement provisoire. Signant trois sans-faute, les Hollandais prennent aisément la tête. L’Allemagne a bien résisté, même si seul le nouveau leader du classement provisoire individuel, Carsten Otto-Nagel/Corradina a réussi à signer un sans-faute… un vrai, Janne-Friederike Meyer et son incroyable Cellagon Lambrasco concluaient un parcours parfaitement maitrisé sur un petit point de temps dépassé ! Gotha goutait à nouveau la température de la rivière madrilène… les gerbes d’eau d’aujourd’hui ont sans doute dissuadé Ludger Beerbaum de déverser la même fureur qu’hier soir sur le juge à la rivière !
Les Français n’ont malheureusement pas échappé à la malédiction de l’eau. Michel Robert et Kellemoi donnaient le ton. La rivière sera leur seule faute. Silvana montrait elle sa réticence à la franchir dès le virage d’abord de l’oxer précédent, avant de mettre gaiement les pieds dedans… le travail de Kévin Staut chez Henk Nooren n’aura pas suffit à lui faire passer cette phobie attrapée à Hickstead. Sur le dernier obstacle, un vertical sur bidet d’1,60 m, elle sembla se contracter encore laissant trainer un sabot. Si Pénélope Leprévost/Mylord Carthago-HN et Olivier Guillon/Lord de Theize n’ont pas été piégés par l’eau, ils fautaient sur le même obstacle le mur rouge alvéolé aux allures d’arènes, bordé d’une dernière rangée or… autrement dit moins visible. Pas un sans-faute au compteur donc, et un écart qui se creuse, même si le quatuor demeure toujours dans le Top 20 individuel. La France (3e) est désormais à deux barres de la Hollande, un écart qu’elle partage avec la Grande Bretagne (4e) qui fait une belle remontée, la Belgique (5e) et la Suède (6e).
Demain après-midi, seules les dix meilleures équipes (et les individuels du Top 50) se mesureront à nouveau sur ce tracé. Nul doute que les choses peuvent encore largement changer !

Tous les résultats ici

previous video
next video
  • imprimer

0Commentaires

JEAN PHILIPPE C | 17/09/2011 12:05
Je ne pense pas que l'expression "malédiction sur la rivère" soit trés appropriée. Comme le dit Henk Nooren, 60% des chevaux ont eu des soucis sur cet obstacle, une malédiction collective? La rivière est en CSO un obstacle spécifique, une difficulté technique, qui demande au cheval un saut en longueur, alors que les autres configurations demandent de prendre de la hauteur. D'autre part, même à ce niveau, la rivière n'est pas systématiquement présente (excepté sur les championnats et JO) sur tous les parcours. On parle du cheval, mais que se passe t-il dans la tête d'un cavalier aussi expérimenté soit il, qui arrive devant la rivière en sachant que son cheval peut avoir une petite hésitation devant l'eau et qui plus est lorsque cette rivière se trouve sur un parcours de championnat d'Europe et que son équipe joue une médaille.....? Jarnac, cheval français a lui trés bien passé la rivière sur les deux manches.Je pense qu'il y a plus une solution technico mentale à trouver qu'un gourou pour faire disparaître cette malédiction....Carine CAMBOULIVES
MARIE CLAIRE G | 16/09/2011 17:09
"L'Or tombe à l'eau", un peu pessimiste non ? Avant ce genre de commentaire, il faut attendre la dernière barre du dernier cavalier...


Société Hippique Française

Petites annonces

Plus de 60 annonces, pour vendre, acheter ou louer !

ecurie
AUX PORTES DU MANS,1H DE PARIS : Une habitation BBC de pl...
Déposer une annonce
HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


L'Eperon Magazine + Cavadeos.com
l'eperon
  • 11 numéros de l'Eperon
  • Le Hors série Elevage
  • Le Guide des Etalons
  • L'accès Gratuit et Illimité à Cavadeos.com
l’intégrale
95€/an
je m'abonne

professionnels

pour une visibilité maximum,
choisissez le

  • Pack PRO
  • à partir de
    29€/mois
picto leperon

+

acces

+

annuaire cheval
Abonnement à Cavadeos.com
abonnement cavadeos.com
  • L´accès Gratuit et Illimité à Cavadeos.com
  • La newsletter

seulement
18€/6 mois
je m'abonne
voir tous les abonnements