Hubert Perring : « Je ferai de mon mieux »

mardi 10 septembre 2002 - Rencontre à Jerez

  • imprimer

« J’ai remis beaucoup de choses à plat, j’ai fait beaucoup d’efforts, comme d’autres, car Diabolo est un bon cheval et il le mérite. C’est difficile et long, mais je le fais avec plaisir.

Bercy-Perring-Diabolo largeP
Bercy-perring-diabolo face largeP

Hubert Perring et Diabolo St Maurice - Ph. P. Costabadie

Hubert Perring et Diabolo Saint Maurice - Ph. Cosinus Prod

previous video next video

Je ferai de mon mieux pour tenter d’entrer dans le Grand Prix Spécial , mais à Aix cela s’est joué à 66,20 de moyenne et nous serons plusieurs à avoir cette ambition ». Hubert Perring est mentalement prêt, « car j’ai la chance d’avoir un métier où l’on voit des grandes personnalités du monde entier. Présenter un pas de deux (avec Serge Cornut) devant F. Mitterrand ou Jacques Chirac est un exemple des circonstances qui apprennent à gérer le stress. On apprend à occulter ce qui se passe autour ».

Légende photo: Hubert Perring et Diabolo à Bercy - Ph. Cosinus Prod

Par contre, le cavalier de la Garde républicaine souffre encore légèrement du petit claquage d’un adducteur à la cuisse gauche qu’il s’est fait pendant la détente du Grand Prix à Lingen (où il eut, de ce fait, du mal à s’asseoir), « mais dans le feu de l’action on oublie », précise-t-il. Hubert a confiance dans les possibilités de Diabolo Saint Maurice qu’il a détectées très tôt, raison pour laquelle il ne l’a que peu sorti dans son jeune âge. « Diabolo a été long à venir physiquement, mais il a pris du fond et de la force . Mentalement, il a une grosse volonté, il a toujours envie de faire, même à pied il aime qu’on s’occupe de lui, s’intéresse à ce qui se passe autour ».

Le fils alezan de Plein d’Espoir IV (hongre âgé de onze ans) est un cheval assez simple à gérer au quotidien, ne demandant pas de régime particulier (granulés, floconnés et un repas d’environ quatre litres d’orge et d’avoine aplaties par jour, avec foin à volonté), ni de ferrure spéciale. Après Aix la Chapelle, Diabolo a eu trois semaines de semi repos avant de reprendre à Norten Hardenberg et Lingen. Puis il est parti chez Margit Otto Crépin le 2 septembre dernier avant d’embarquer samedi à 4 heures du matin à Dusseldorf pour son premier voyage en avion qu’il a bien supporté. Il faut dire que ses compagnons de voyage n’étaient autres que l’illustre Rusty (Ulla Salzgeber) et Renoir (Ann Katrin Linsenhoff) , un voisinage on ne peut plus stimulant ! Hubert a retrouvé son compagnon, bien installé à côté du cheval russe Bosporus (Olga Klimko), le soir vers 20h30, et lui a fait faire quelques tours de piste herbeuse au pas. Bien qu’il ne fasse jamais d’extérieur puisque logé aux Célestins, boulevard Henri IV en plein Paris, Diabolo reste maintenant de marbre ou presque dans ces grands espaces (ici trente hectares d’un seul tenant, avec l’animation des derniers préparatifs). Dimanche il a fait une séance d’une heure et quart, fractionnée comme il en a l’habitude. Lundi, il a dû aller sur le terrain de compétition pour une vingtaine de minutes à 9h10, puis sur les paddocks d’entraînement à midi, le tout bien sur sous la surveillance étroite de Margit . Les changements de pied notamment nous ont paru plus fluides et plus droits, et les pirouettes plus régulières. Hubert explique que le travail de fond effectué sur la qualité des allures et sur la soumission a produit son effet sur tout le reste. La compréhension entre le cavalier et l’entraîneur est facilitée par leur formation commune avec Charles de Ladoucette (sept ans pour Hubert et plusieurs pour Margit, « mais elle a affiné tout cela avec de grands entraîneurs ce que je n’ai pas fait », ajoute Hubert) et avoir déjà porté ses fruits qui ne demandent maintenant qu’à mûrir.

Hubert Perring, qui est passionné par sa discipline, ravi de se trouver à Jerez évidemment, regrette cependant d’y être seul, « car à plusieurs sur un concours comme celui ci c’est plus intéressant, mais le problème de sélection appartient à des gens compétents désignés pour cela et dont je dépends ». Son plus grand espoir est que la discipline prenne enfin son élan, que les gens s’investissent, investissent dans les chevaux et les confient . « Il y a de très bons cavaliers en France, mais sans cheval un cavalier n’est qu’un piéton. Un cheval ne se prend pas quand il est déjà au Grand Prix. Il faut détecter la qualité chez les jeunes et les former en pensant non pas aux primes immédiates mais à l’avenir ». Puisse notre unique représentant à ces Jeux mondiaux être entendu !

A lire absolument: La Garde Républicaine en renfort à Jerez Tout le dossier des Jeux Mondiaux

Sur place, Marie-Hélène Merlin

  • imprimer


Société Hippique Française

Petites annonces

Plus de 81 annonces, pour vendre, acheter ou louer !

ecurie
CAMION OAKLEY HOME CAR : Fabrication GB, très bon éta ...
Déposer une annonce
HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


L'Eperon Magazine + Cavadeos.com
l'eperon
  • 11 numéros de l'Eperon
  • Le Hors série Elevage
  • Le Guide des Etalons
  • L'accès Gratuit et Illimité à Cavadeos.com
l’intégrale
95€/an
je m'abonne

professionnels

pour une visibilité maximum,
choisissez le

  • Pack PRO
  • à partir de
    29€/mois
picto leperon

+

acces

+

annuaire cheval
Abonnement à Cavadeos.com
abonnement cavadeos.com
  • L´accès Gratuit et Illimité à Cavadeos.com
  • La newsletter

seulement
18€/6 mois
je m'abonne
voir tous les abonnements